Foto

Foto

Page d´accueil 
L´idée   
histoire/Geographie 
Kembs 
IRP 
Images de référence 
Réseau rhénan 
Liens 
Rendez-vous 
Presse/télécharger 
Impressum/contact 
Diskussionsforum 
Deutsch francais 
Deutsch deutsch 
  

L´idée!

Situation

Suite aux aménagement apr Tulla et plus encore avec la construction du Grand Canal d´Alsace, le lit mineur du Rhin entre Bâle et Brisach est devenue le "Vieux Rhin".

Espace de r étention de Weil-Brisach ; plan des espaces pr évus pour un d écaissement

Suite aux aménagement de Tulla, le lit mineur du Rhin s´est enfoncé d´une profondeur allant jusqu`à 7 mètres et au de-là. L´impressionant paysage du lit majeur du Rhin a pratiquement disparu de ce fait.

Depuis plus de 70 ans, le "Vieux Rhin" a un débit moyen de 20 à 30 m3 par seconde. En cas de crue, ce débit peut passer à 3000 m3 par seconde; on a prévu dans ces situations extrêmes différentes mesures en vue d´augmenter la rétention, dans le but de diminuer les risques pour les communes riverains du Rhin Superieur. L´espace de rétention de Weil/Brisach présente une configuration particulière. Il est prévue d´abaisser une surface de 400 ha, sur une largeur de 90 à 700 mètres - sur la totalité de la distance entre Weil et Brisach - par extraction de gravier jusqu`à 0,5 mètres au-dessus du niveau moyen du fleuve.

Cela reviendrait à extraire 50 millions de m3 de gravier. Une végétation typique du lit majeur devrait se developper sur les 18 troncons qui seraient abaissés de la sort, sur une profondeur pouvent aller jusqu`à 10 mètres. Vingt cinq millions de m3 pourrent ainsi être retenus.

Une première enquête (Raumordnungsverfahren) relative à ce projet - qui fait d´ailleur parti du "Programme Intégré du Rhin" dans le Bade-Wurtemberg- a été achevée en octobre 2002 (REGIERUNGSPRÄSIDIUM FREIBURG).

Ce projet fait l´objet de vives critiques de la part des communes riverains du Pays de Bade, en raison notamment de son coût. On évoque la possibilité d´une solution alternative, moins onéreuse, consistant à aménager un barrage dans le Vieux Rhin. Aprés de longues discussions, les associations environnementales des trois régions riverains (Nord Ouest de la Suisee, Alsace, Sud du Pays de Bade) soutiennent unanimement le projet de décaissement des 18 zones. En effet ce projet représente une chance unique de voir ces terrains abaissés devenir une zone alluviale en tresse et ce en pleine harmonie avec les exigences de la Directive Européenne Cadre sur l´eau (DCE) ainsi qu´avec les initiatives transfrontalières.

Du décaissement à la zoone alluviale en tresse

Les differents plans sont ceux de la situation actuelle, du pro jet des administrations allemandes pour la protection contre les crues et enfin des associations environnementales Foto

Les associations dpour la protection de la nature et de l´environnement du "Dreyeckland" (Nordouest de la Suisse, Alsace, Sud du Pays de Bade), ont établi une proposition pour une amélioration écologique des espaces abaissés (Alsace Nature et autres), sur la base de l´étude "IRMA" de l´université de Nijmegen et Karlsruhe (PETERS et associés). Les associations demandent que l´on abandonne le projet de l´administration allemande de fixer le "Vieux-Rhin" dans son lit mineur, et vont plus loin en préconisant un développement dynamique du fleuve dans l´espace abaissé par la créaation de cheneaux. Les énergies formatrices de crues seraient tolerées sous contrôle pour laisser évoluer le lit majeur en une sorte de zone alluviale en tresse.

Le résultat aurait une valeur écologique considérable car l´on serait en présence d´une mosaique de biotopes très differents. Ce projet associatif revitaliserait le Vieux Rhin et en fait un espace attractif qui, contournant le Canal d´Alsace et ses quatre centrales hydroéléctriques, permettrait au saumon et aux autres espèces (poissons de longue distance) de remonter le Rhin jusqu´à Bale. De plus le Vieux Rhin avec une zone alluvial de tresse offre des frayères importantes pour le saumon. Mais pour atteindre cet objectif il est indispensable de revenir à un charriage de matériaux solides; c´est là une condition necessaire si l´on veut que des espèces comme le saumon retrouvent la possibilité de se reproduire dans le fleuve. Il faut aussi intégrer dans cette vision d´autres mesures, comme l´érosion latérale. Ainsi le lit de gravier resterait mobile, des îlots de gravier pourraient être remaniés, les poissons sauraient y creuser des frayères, et les nouveaux habitats seraient rapidement colonisés par la faune benthique indispensable aux populations piscicoles ou à l´avifaune. A long terme, les 11 centrales hydroélectriques devraient être réaménagées pour obtenir à nouveau un charriage de matériaux solides (voir étude de charriage du Rhin Superieur). Des matériaux pourraient ainsi être amenés et déposés au fond du Vieux Rhin.

Les réactions du land de Bade-Wurtemberg

Du côté des élus comme de l´administration du land, on ne témoigne aucun intérêt pour la question du Vieux Rhin et de la zone alluviale en tresse.

La proposition que fit avec certains de ses collègues le député Bayer (voir: Landtagsdrucksache 13/3325 du 30.6.2004) d´organiser un colloque transfrontalier et de discuter du potentiel écologique d´une évolution du Vieux Rhin vers une zone alluviale a été rejetée sans raison valable.

"Vue la situation actuelle, le gouvernement du land ne voit ni la nécessité ni la possibilité d´organiser un colloque sur le potentiel paysager et écologique du Rhin entre Weil et Brisach."

Ce refus catégorique du gouvernement d´entamer une réflexion transfrontalière sur ce projet se comprend difficilement au regard des chances uniques qui sont offertes, notamment aux communes riveraines.

Dans le contexte européen et au regard de la qualité des relations franco-allemandes, une discussion sur l´avenir du Vieux Rhin devrait être possible sans difficulté. Le renouvellement de la concession de la centrale hydroélectrique de Kembs (entre autres à ce qui concerne le débit minimal) joue un rôle important dans le développement d´une zone alluviale en tresse. Sur ce point également le gouvernement du land n´est pas en mesure d´établir un lien entre le devenir du Vieux Rhin et le débit minimal à retenir.

Projet pilote pour la Directive Cadre Eau (DCE)

Il est clair pour les associations environnementales que la "Directive Cadre Eau" (DCE) préconise une revitalisation di Vieux Rhin. Le "bon état écologique" ou le "bon potentiel écologique" tels que préconises par la DCE sous le qualificative de "heavy modified waterbodies", pourrait être réalisé sur le Vieux Rhin d´une facon exemplaire par la création d´une zone alluviale de tresses.

Les associations environnementales alsaciennes demandent que des tresses alluviales soient aménagés sur les deux rives du Vieux Rhin, l´alsacienne et la badoise. EDF a déjà prévu de compenser l´utilisation des énergies hydrauliques du Grand Canal d´Alsace par une tolérance d´érosion latérale contrôlée côté francais sur l´île du Rhin, un espace situé entre le Rhin et le Canal, et ce sur une longueur de 14 kilomètres. Il semble également qu´EDF soit d´accord avec la mise sous eau de certains zones de l´île. Tous ces éléments donnent espoir aux associations: la zone alluviale en tresse pourrait bel et bien devenir un espace écologique transfrontalier.

Bibliographie:

ALSACE NATURE, BASNU, BUND, BBU, REGIOWASSER (2003): « La seconde jeunesse du vieux-rhin - Die zweite Jugend des Restrheins » A4, 15 Seiten.

ELECTRICITÉ DE FRANCE (2003): « Die nachhaltige Entwicklung am deutsch-französischen Rhein - Die Position der EDF ».

GEWÄSSERDIREKTION SÜDLICHER OBERRHEIN/HOCHRHEIN (2001): „Integriertes Rheinprogramm - Fragen und Antworten“. Broschüre, A5, 83 S.

GEWÄSSERDIREKTION SÜDLICHER OBERRHEIN/HOCHRHEIN (o.J.): „Hochwasser-Rückhalteraum Weil-Breisach“. Faltblatt

PETERS, B., A. DITTRICH, T. STOESSER, G.W. GEERLING & A.J.M. SMITS (2001). The Restrhine: future chances for nature rehabilitation and flood prevention. IRMA-SPONGE programme, CFR project report 14, University of Nijmegen & University of Karlsruhe

REGIERUNGSPRÄSIDIUM FREIBURG (Oktober 2002) : „Raumordnerische Beurteilung Rückhalteraum Weil-Breisach, Tieferlegung von Vorlandflächen“. A4, 144 Seiten zzgl. Anlagen und Karten

Vous trouverez plus d´information (articles, nouvelles, rendez-vous)
sur notre forum de discussion.

Dissuté avec nous et donnez nous vos avis ici.

Impressum/Contact

 
Home 
Idee   
Geschichte/Geographie 
Kembs 
IRP 
Leitbilder 
Rheinnetz 
Links 
Termine 
Presse/Download 
Impressum/Kontakt